nicoreda

Members
  • Content count

    592
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

nicoreda last won the day on April 17 2015

nicoreda had the most liked content!

About nicoreda

  • Rank
    Advanced Member
  • Birthday 04/21/1996
  1. Pourquoi pas, je le télécharge demain ^^
  2. GG à tous c'était chouette de faire Hl1 en entier !
  3. J'ai bindé les commandes pour rester en classique à chaque début de maps
  4. Bon j'ai fini wilson et mis mon éval, c'était sympa ^^
  5. Merci bien je fais toujours confusion !
  6. Je tue celui qui le fait avec une vrai boite de jeu.
  7. Vraiment très bel item ! Malheuresement, valve ne traduis pas ses BD, j'attendrais un peu.
  8. Csgo ça passe encore. Faut pas oublier que y'a des complet toutes les semaines
  9. La première édition de la Dreamhack en France s'est déroulée le week-end dernier à Tours. La partie qui nous a intéressé concerne Counter-Strike: Global Offensive et son grand tournoi avec 40 000$ de cashprize. Une semaine après la fin de l'événement, notre retour et verdict sur l'événement. Premier jour de la Dreamhack CSGO, vendredi, avec les qualifications pour le tournoi BYOC ("Bring Your Own Computer", ce qui signifie que les joueurs participant à ce tournoi doivent jouer avec leur propre matériel), qui regroupe majoritairement beaucoup d'équipes françaises. Quarante-huit équipes devaient s'affronter pour espérer se qualifier au grand tournoi ! Les joueurs étaient dans le dernier étage public du batîment, là ou tous les joueurs de la LAN se sont rencontrés, qu'ils soient sur Hearthstone, League of Legend, Battlefield Hardline, Starcraft II ou CS:GO. Le nombre de joueurs dans cette grande salle était énorme : au moins mille personnes y jouaient. Il faisait chaud, ça sentait la transpiration nerveuse, la difficulté et la passion des joueurs à vouloir remporter le tournoi BYOC. Ce jour là, les équipes LDLC White et Awsomniac se sont qualifiées pour la demi-finale du tournoi BYOC. L'un des moments les plus importants de la Dreamhack 2015 eut lieu lors de la deuxième journée, le samedi : LDLC White et Awsomniac se sont combattues pour remporter la finale. De 10h00 à environ 11h00, les deux équipes se sont rencontrées pour jouer sur un BO3 (de l'abréviation "Best Of 3", qualification sur trois maps, le premier qui remporte deux maps gagne). Ne provenant pas du loser bracket, LDLC White avait une map en avance. Le match s'est déroulé sur Cobble, la map culte du jeu qui existe depuis le premier Counter-Strike mais qui a été grandement modifiée et améliorée sur Global Offensive. L'ambiance était là : à chaque round gagné par les Awsomniac, des applaudissement et cris de joie se sont manifestés. Des retournements de situation incroyables ont eu lieu pour finir avec un score de 16-14 pour LDLC White. Malgré sa défaite, Awsomniac continue de prouver que son niveau de jeu ne cesse de s'améliorer. Les deux équipes se sont donc qualifiées pour le grand tournoi : le match précédent ne devant déterminer contre qui les deux équipes allaient jouer leur premier match. Après l'effort, le réconfort. Une bonne pause d'environ deux heures s'est imposée pour nous laisser le temps d'aller manger avant de pouvoir assister aux qualifications du grand tournoi, qui opposera les équipes EnvyUs, Titan, Fnatic, HellRaisers, LDLC White, Awsomniac, Flipsid3 Tactics et Dignitas. Malheureusement, ce n'était pas l'un des moments les plus agréables à suivre : les joueurs étaient face à un mur, nous ne pouvions pas les voir de face une fois assis en train de jouer. Un autre point noir qui sera sûrement résolu l'année prochaine fut l'absence de cast et du son du jeu. Il y avait bien un projecteur dans le couloir pour montrer ce qu'il se passe, mais sans son et il fallait s'asseoir par terre. Ceci expliquant cela, j'ai pu constater en faisant ma tournée pour visiter les lieux que les deux amphithéâtres étaient déjà occupés pour les tournois Hearthstone et League of Legend. En fin de soirée, les équipes Dignitas, Envy Us, Titan et Fnatic s'étaient qualifiées pour le quart de finale, qui s'est déroulé dimanche. Dernier jour de la Dreamhack, dernier jour de bataille pour les équipes qualifiées, et aussi le moment le plus long de toute la LAN. Le premier match s'est déroulée à 14h00, mettant en scène HellRaisers et Fnatic, qui remportera deux maps, Overpass et Dust2. L'amphithéâtre était rempli et il ne restait que de la place au balcon, auquel peu de personnes sont allées car il était difficile de l'apercevoir. Le second match s'est déroulé à 17h30 entre Dignitas et Envy Us, commençant malheureusement un peu tard. Il ne faut pas oublier que le lendemain c'est lundi, le travail reprend, et du coup beaucoup de spectateurs ont dû partir. Heureusement, d'autres sont arrivés pour la remplir. Envy Us est qualifiée pour la demi-finale, avec un score de 16-10 sur la première map Cache et 19-16 sur Dust2. Dernière ligne droite pour la finale, Fnatic contre Envy Us, qui a commencé un peu plus tard vers 21h00. Envy Us remporte facilement la première map, Dust2. Fnatic n'a pas dit son dernier mot : sur Mirage, l'équipe suédoise remporte 16-10 face à l'équipe française. Le score du BO3 est de 1-1. La dernière map allait donc départager les deux équipes et déterminer le gagnant du tournoi qui allait recevoir sa coupe. Dernière map, la tension monte entre les deux équipes, dans un bon jeu de Cache-cache. Les joueurs ont préféré jouer le site bombe A plutôt que le site bombe B, qui était un peu délaissé. Cette année, à la première Dreamhack française, ce ne sera pas un représentant du pays des baguettes qui remporta le tournoi, mais Fnatic qui s'imposa 16-5. La LAN fût intense, avec beaucoup, beaucoup de monde. Malgré tout, la circulation entre les salles et couloirs était plutôt aisée... sauf pour l'accès aux toilette. Il valait également mieux faire attention à la porte du grand amphithéâtre qui était dans un couloir plutôt étroit : si elle s'ouvrait quand vous marchiez pour vous y rendre, il était facile de s'y cogner... Nous tenons à féliciter tout le Dreamhack Crew qui a su se montrer présent pour aiguiller les visiteurs, que ce soit chercher une salle, les toilettes, les amphithéâtres, et même pour trouver une personne en particulier : ils étaient au courant de n'importe quelle situation ! La prochaine Dreamhack en France pourrait très bien se re-passer à Tours. Nous espérons juste qu'il sera alors possible de s'asseoir pour voir les compétiteurs jouer.Consulter la fiche de Counter-Strike: Global OffensiveLire la news entière
  10. Je le trouve pas cher pour tout le taff effectué sur ce jeu.
  11. J'ai accidentellement cassé les votes :s
  12. Elles sont en manque de pied de biche depuis longtemps